Jean D’ORMESSON ET JOHNNY AUX PORTES DU PARADIS.

Jean D’Ormesson regardait la porte du Paradis et s’apprêtait à frapper, lorsqu’il entendit derrière lui…

-Ah, mon pote, à que coucou, alors toi aussi, tu n’as pas retenu la nuit…

-Oh Johnny !!, vous ici, mais c’est incroyable, épatant, oui, épatant, vous allez me tenir compagnie, n’est ce pas, mais que s’est-il passé ?

– j’ai allumé le feu par tous les bouts, j’ai supplié Marie, si tu savais, mais les portes du pénitencier pour moi ce sont refermées, et maintenant, noir c’est noir.

-je suis profondément attristé pour vous, mais aussi pour votre famille et ………

-pas de bla bla, mon pote, c’est qu’on a tous quelque chose de Tennessee……

-pardon, je ne comprends pas………

-à que tant pis….Dis moi, Jean Do, qui rentre le premier?. Bon, je vais tuquer à la porte, si j’entends le requiem pour un fou, je te promets, je mets les bras en croix et je te laisse passer….

-Epatant, j’ai toujours rêvé de ce moment, mais mon bon Johnny, serons nous heureux ici

-Ouais, moi je veux encore de l’amour, de l’amour, de l’amour….

-Oh, oh, alors ici, on dira que vous êtes l’idole des Anges.

La porte s’ouvre, Saint Pierre apparaît et leur fait signe d’avancer.

-Tu sais quoi, monsieur l’académicien, ici, il n’y a pas de différence, alors, on avance ensemble car on est sang pour sang pareil.

 

Publicités

3 réflexions sur “Jean D’ORMESSON ET JOHNNY AUX PORTES DU PARADIS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s