Amitiés ou rencontres insolites….

Un zèbre est suspendu au cou d’une girafe et regarde à l’horizon…..

la girafe: Anne, ma soeur Anne,ne vois tu rien venir?

le zèbre: je ne vois rien que le soleil qui poudroie et l »herbe qui verdoie.

la girafe: mais encore ?

le zèbre: je ne vois que des hippopotames qui se prélassent dans la mare.

la girafe: mais encore …..

le zèbre: je vois un troupeau d’éléphants qui avancent lentement.

la girafe: mais encore !!!!!!

le zèbre: je ne vois plus rien, tu me fatigues à la fin !!!!!

la girafe: ok, ok, regarde encore !

le zèbre: oh malheur, je vois des touristes qui se rapprochent !!!

la girafe: mais……que font- ils ???

le zèbre: ils nous photographient !!

la girafe: oh Anne, nous sommes des stars, dit-elle en se redressant.

le zèbre: tu crois cela, dépêchons nous de fuir, tu sais ce que l’on fait aux drôles d’animaux comme nous ?

la girafe: non……que veux tu dire ?

le zèbre: on les emmène au zoo, pardi !!!!,  t’as pas lu l’histoire de Boubou ?.

 

UNE HISTOIRE IMPROBABLE, INSOLITE.

La petite fille et son ombre.

La petite fille jouait dans la cour de l’immeuble avec ses poupées. C’était une belle matinée de printemps. Les rayons du soleil étaient de plus en plus chauds. Elle habitait au dernier étage de cet immeuble avec sa maman et celle ci surveillait sa petite fille en vaquant à ses occupations;

Le soleil descendait lentement. La petite fille parlait à ses poupées quand elle vit une ombre se dessiner sur le sol. Cette ombre lui ressemblait étrangement, peut-être un tout petit peu plus grande qu’elle. La petite bougea et l’ombre bougea aussi.

_qui es-tu ? demanda la petite fille

_je suis ton ombre, lui répondit l’ombre.

_bonjour mon ombre, dit la petite fille, pourquoi grandis tu si vite ?

_c’est le soleil qui me pousse

_oh, mais le soleil est dans le ciel, s’interrogea la petite fille, tu veux jouer avec moi ?

_je veux bien, mais bientôt je vais devoir te quitter, lui répondit l’ombre.

La petite fille laissa ses poupées et fit des pirouettes en riant aux éclats avec l’ombre qui copiait tous ses gestes, jusqu’au moment où elle disparue….

_ombre, ombre, appela la petite fille, tu reviendras demain ?

Pas de réponse, mais demain, la petite fille descendra  dans la cour, et les autres  jours aussi, car elle sait que l’ombre reviendra jouer avec elle, c’est sa nouvelle amie ;

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s