Arbre et fougère (bis)

Tête-bêche.

Elles se font face, tête-bêche. L’une est une victime d’un orage : rougi, blessé, le tronc déchiré, l’arbre essaie de lutter encore un peu pour résister à sa disparition programmée. Il est peu à peu envahi par une jeune fougère, qui semble venir du ciel. Frêle et résistante à la fois, elle gagne de la place, s’incruste dans les dernières branches. L’arbre foudroyé la laissera vivre sa vie, s’effacera devant elle, s’en faisant une amie, compréhensive, chaleureuse, pleine de gaieté dynamisante.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s