La lettre improbable……

Bien sûr que cette lettre ne sera jamais remise à son destinataire, mais je suis pacifiste et au lieu de m’exhiber en public et de crier des revendications qui s’envoleront au gré du vent, de brandir une pancarte où les phrases seront à peine lues, je préfère vous exprimer ma déception en vous adressant cette lettre improbable que j’irai déposer dans un coin secret d’une chapelle.

Vous, qui avez fait des miracles, il y a des siècles auparavant, qu’attendez vous pour continuer votre mission ?, que pensez vous de toutes ces guerres, de ces gens qui s’entre-tuent, de ces populations qui migrent, de ces pays pillés pour leur richesse et dont on exploite de jeunes enfants, de ces catastrophes qui dévastent des régions entières ? Et dire que le premier cri que poussent les gens lorsqu’ils regardent tout cela, impuissants, c’est : « Oh mon Dieu » !!!.

C’est une véritable spirale qui est en marche, et vous, dans tout cela, que faites vous ? Etes vous aussi bon que les livres nous l’on appris ?, voulez vous nous punir parce que nous désertons vos lieux de prières, que certains osent même piller vos églises ? et que dire de vos représentants, pouvons nous leur faire confiance ,

Lorsque je pénètre dans une église, c’est pour penser aux personnes qui m’ont quittée, je leur parle à elles, pas à vous, alors je reviendrai voir de temps en temps si ma lettre improbable a disparu de sa cachette, car voyez vous, j’aimerai croire à un miracle…..

2 veaux marins sur un voilier…

  • Mais regarde ça! que font-ils sur mon bateau? ils n’ont pas lu la pancarte  » interdit aux non-plaisanciers. »

  • et regarde Marcel, ces monstres vont te désosser ton beau navire, les vitres, la coque, puis tout l’intérieur.

  • Il faut faire quelque chose , vite…Juste le jour où j’ai invité  Napo et Léon pour une bonne partie de pêche!

  • Napo n’y connait rien mais il adore le poisson

  • Léon est habitué à la pêche en rivière…

  • Nous pourrons être pour une fois des professeurs hors pair!

  • oui!mais en attendant il faut les chasser de là ces gros imbéciles.

  • Regarde ton copain Victor il arrive, la pêche a été bonne on dirait…

  • Plusieurs seaux sont rangés sur le pont du colibri du vieux bateau  » l’amiral Bob ».

  • On explique rapidement la situation. Bob saisit tranquillement un des  seaux remplis de lieus, de limandes

  • un gros plouf!

  • les poissons libérés  s’éparpillent et s’éloignent , bien sûr les gros gourmands en profitent pour se goinfrer de cette godaille inespérée.

  • Eh les gars, vous allez voir, il en restera pour vos potes!

  • LOIC

La boule à zéro

La boule à zéro ( quelle idée!) il tremblait un peu, de peur, mais aussi de froid car la neige que l’on voyait tomber doucement n’annonçait rien de bon sinon de belles parties de boules de neige  auxquelles  ses amis et lui se livreraient à la sortie.

Son père l’avait prévenu:

 » attention les gars, vous feriez mieux d’attendre demain car la météo annonce de belles éclaircies. Une belle bataille de pétanque  ce serait ben mieux non? »

Mais le jeu n’arrêtait pas,  » vous êtes mabouls »

Le père renonça et s’éloigna  lentement des couleurs brillantes et scintillantes du Bowling  » Aux sept boules de cristal. »

LOIC

 

Le feu-animal

 

la haie frissonne, craque, un éclair roux va de ci de là, des flammèches grimpent le long des branches, sautent d’une branche à l’autre, tout grille, ronfle, parfois le feu fait des bonds, au ras de l’herbe poursuivi par l’écureuil pyromane qui  ricane, il voulait des marrons grillés.

Françoise

 

Ce feu de brousse était comme un lion enragé. Sa crinière rousse s’élevait dans le ciel sous les rafales brusques du vent et sa langue léchait la cime des arbres.

Il rugissait de plaisir avant de se jeter toute flamme en avant sur sa proie qu’il dévorait. Jamais rassasié ce grand fauve laissait à chaque fois derrière lui un champ de cendres chaudes qui ne demandaient qu’à repartir à l’assaut des ultimes friches.

Le feu comme le lion ne dort que d’un œil, sournoisement, prêt à bondir pour renaître étincelant et rougeoyant tel un Phoenix tout puissant et éternel.

Hélène.

Je suis le feu

Je suis le feu, aime-moi mais crains-moi aussi, tout au long de ta vie je m’occupe de toi, en réchauffant ton lait en mitonnant les purées dont ta maman te nourrit, en bonne mère elle t’a appris à te méfier de moi, je brûle, je fais des cloques alors tu m’évites.

Je suis le feu, plus tard tu joueras à faire éclater des pétards dont les étincelles te feront crier de joie.

Je suis le feu; tu chercheras à me dompter dans les tirs  de fête foraine pour  éblouir tes copines, tu  essaieras de gagner le gros lot pour épater les copains.

Je suis le feu, si tu choisis une carrière  maritime tu guetteras la tour de feu qui tiendra ton bateau hors de écueils.

Je suis le feu, tu succomberas plusieurs fois aux feux de l’amour , tu emmèneras tes amies  aux concerts où les rock stars mettent le feu et provoquent la transe des spectateurs.

Je suis le feu, si tu as le feu sacré dans tes études, tant mieux tu feras feu de tout bois.

Je suis le feu, garde-toi dans ton ménage de mettre de l’huile sur le feu.

Je suis le feu,si tu vas en forêt n’allume pas de cigarettes ni de brûlots car je sais carboniser des hectares, les soldats du feu devront rester longtemps surveiller mes feux dormants.

Je suis le feu, certains essaient de me dompter comme les avaleurs de feu, n’essaie pas, je peux te dévorer.

Je suis le feu offert par Prométhée aux hommes lesquels abusent de mes pouvoirs .

Françoise

I

 

Le réveil du dragon….

Au feu les pompiers, y’a la vieille ferme qui brûle, amenez la lance à incendie, vite, vite, sinon tout va cramer, adieu veaux, vaches, cochons !!!!!!

Le vieux fermier était dans tous ces états, il criait plus fort que toute la basse cour réunie. Voilà ce que sait que de me réveiller en me piquant atrocement avec sa fourche, alors que je dormais profondément depuis la nuit des temps, bien sagement enfoui sous la paille. Moi, le dragon quand on m’attaque, je réponds, j’ai juste ouvert ma gueule un peu trop grande, des flammes en sont sorties et voilà le résultat: un feu d’enfer !!!!!!

Bon maintenant, il faut que je trouve un autre endroit pour me rendormir…….

Je suis le feu……

IMG_20191030_115917

Je suis le feu

je suis très très vieux

comme le Père Noël

je suis éternel

Si vous m’utilisez à bon escient

je suis bienveillant

je vous réchauffe près de la cheminée

j’allume les bougies pour les veillées

je sers à brûler,stériliser

façonner, fabriquer

décorer et illuminer,

mais l’homme, ce conquérant

a voulu encore plus grand

ma petite flamme magique

est devenue aussi maléfique.

On m’ utilise pour tuer,

brûler, calciner, terroriser.

J’ai allumé des feux

les hommes du feu

essayaient de me maîtriser

ils ont le feu sacré,

ils l’ont prouvé lors de leur baptême du feu.

On ne joue pas avec le feu.

Certaines personnes se servent de moi

pour créer des scènes d’effroi.

Ils ne mesurent pas ma puissance

je hurle, je broie, je danse

brûle de plus en plus haut

je défie même les tonnes d’eau

je deviens le diable, je suis redoutable

est ce bien moi le responsable ?